-
Home | International | Haïti - Reconstruction : Signature de deux accords bilatéraux en Équateur

Haïti - Reconstruction : Signature de deux accords bilatéraux en Équateur

Par
Taille de la police: Decrease font Enlarge font
Haïti - Reconstruction : Signature de deux accords bilatéraux en Équateur

Mercredi 11 juillet, le Président Michel Martelly et son homologue équatorien, M. Rafael Correa Delgado, ont signé, au Palais Présidentiel équatorien, deux accords bilatéraux portant sur la reconstruction d’Haïti et la coopération technique avec l’Équateur.

Le premier accord, estimé à environ 15 millions de dollars, est destiné à appuyer la reconstruction d’Haïti, notamment à travers des programmes de réalisation de travaux de construction de routes, de digues, de réparation de canaux, de transformation de déchets, de construction de logements modulaires, de réhabilitation d’infrastructures scolaires… Cet accord concerne également la formation de techniciens dans le département de l’Artibonite, sous la responsabilité du contingent d’ingénieurs militaires de l’armée de terre équatorienne. Cela contribuera au renforcement de l’économie de la zone, dont la grande force repose sur son agriculture.

Le deuxième accord porte sur la coopération scientifique dans les domaines de l’agriculture et de la sécurité. L’Équateur a indiqué que ses moyens et structures sont faibles pour pouvoir apporter une assistance technique à Haïti au niveau du renforcement de la Police nationale, il s’est mis d’accord, sur l’organisation de plusieurs rencontres avec Haïti en vue de bénéficier d’un appui à ce sujet, au sein de l’UNASUR. Cet accord de base prévoit le développement de programmes de coopération technique et comportera des activités, entre autres, de transformation des structures de l’État et de renforcement institutionnel, de protection sociale, d’aide aux adultes et d’assistance aux personnes handicapées.

Les deux Chefs d’État se sont d’abord entretenus à huis clos, puis se sont mis d’accord, lors des ateliers de travail tenus dans la journée, sur une série d’actions qui porteront sur des questions liées à l’agenda international et à l’appui mutuel proposées par chacune des deux Nations, incluant le développement touristique d’Haïti.

Le Chef de l’État haïtien, en a profité pour demander au Président Correa, d’aider le gouvernement haïtien à promouvoir les investissements privés équatoriens en Haïti. Le Président de l’Équateur a, pour sa part, réitéré son engagement d’aider Haïti à consolider ses ambitions de reconstruction et de développement durable.

La journée a été marquée par la visite à l’hôpital spécialisé de la Mission Eugenio Espejo, (dans le cadre d’un protocole d’accord avec l’Équateur en matière d’assistance aux personnes handicapées). Le Président Martelly, accompagné de Gérald Oriol Jr., le Secrétaire d’État aux personnes handicapées, s’est entretenu avec le Dr. Alex Camacho, Sous-secrétaire d’État aux personnes handicapées, autour des possibilités d’actions communes.

En effet, l’Administration Martelly-Lamothe, faisant preuve de sa volonté politique d’inclusion sociale, avec un accent sur les groupes vulnérables dont font partie les personnes à besoins spéciaux, s’est attelée à explorer, dans le cadre de ce partenariat, plusieurs pistes de collaboration :

 

  • Support technique et financier à la réalisation d’un recensement spécifique sur la population handicapée d’Haïti et à la formation de statisticiens; d’une enquête de prévalence en matière de handicap ; d’un système de prévention des incapacités dès la naissance ; d’un projet pilote en matière de transport en commun adapté ;
  • Appui à la mise en place en Haïti d’un système géospatial, similaire à celui de la mission solidaire Manuela Espejo ;
  • Renforcement des capacités des ateliers de prothèses existant à la capitale et création d’autres ateliers dans d’autres villes du pays. Ce support au renforcement peut se manifester par la formation continue des techniciens ;
  • Contribution technique à la mise en place d’un programme d’encadrement des familles ayant un ou des membres en situation de handicap très lourd, nécessitant assistance ;
  • Appui technique à la conception et à la création d’un institut de recherche et de promotion du langage des signes ;
  • Formation de techniciens en matière de prise en charge des personnes handicapées en situation de risques et d’événements naturelles majeurs.


Le Président Michel Joseph Martelly croit qu’il ne doit plus y avoir de place pour l’instabilité en Haïti, que le temps est venu de se lancer dans la voie du développement durable et de la coopération solidaire, technique et scientifique.

Source:HL/ HaïtiLibre

  • Envoyer par email à un ami Envoyer par email à un ami
  • Version imprimable Version imprimable
  • Texte complet Texte complet

Tagged as:

Pas de note pour cet article

Estimez cet article

0