Accueil / National / Journée mondiale des enseignants, le ministre Cadet salue et félicite ses collègues

Journée mondiale des enseignants, le ministre Cadet salue et félicite ses collègues

A l’occasion de la Journée mondiale des enseignants ce 5 octobre, le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), Pierre Josué Agénor Cadet, dans un message, salue les efforts consentis par tous les enseignants sur toute l’étendue du territoire national. Il saisit l’occasion pour remercier tous ses collègues enseignants, qu’ils viennent de la petite enfance, du fondamental, du nouveau secondaire ou de l’université.

Josue Agenor Cadet
Ministre de l
Education Nationale

Ce jeudi 5 octobre 2017 marque le 23e anniversaire depuis que l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a décidé de faire de cette date la Journée mondiale des enseignants. Célébrée chaque année, cette date rappelle aussi le 20e anniversaire de la recommandation de l’UNESCO concernant les conditions dans lesquelles travaille le personnel enseignant. Cette décision a permis de sensibiliser l’ensemble des personnes à l’importance et au rôle de chaque enseignant dans le développement d’une société.

Fêtée sur le thème « Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants », cette journée est d’une importance capitale pour l’UNESCO et le MENFP. En effet, le titulaire de l’Éducation nationale s’engage à travailler au bien-être des enfants : « Oeuvrons ensemble afin que tout enseignant ait effectivement cette autonomie professionnelle, la liberté et les outils lui permettant de garantir une éducation de qualité », affirme-t-il.

D’entrée de jeu, ce message est adressé par le titulaire de MENFP pour souligner les sacrifices consentis par les enseignants pour encadrer des écoliers, des élèves et accompagner les enfants dans la voie de la connaissance. Selon le ministre Cadet, c’est un travail difficile qui requiert la compréhension de tous, soulignant par ailleurs que la Journée mondiale des enseignants offre l’opportunité de revoir les problèmes nationaux qui jalonnent le métier d’enseignant en Haïti.

« Je réaffirme en ce sens ma volonté et mon engagement à appuyer les enseignants dans cette voie indispensable pour un renouveau du système éducatif et la valorisation de leur métier », fait-il savoir, souhaitant, dit-il, que le MENFP, sous le vœu de l’administration Moïse-Lafontant, établisse un partenariat responsable avec les associations syndicales.

Dans le but d’aborder les problèmes liés à la condition enseignante en termes de formation, de traitement, de carrière et d’autres avantages, il annonce la formation d’une commission chargée de travailler sur la condition enseignante dans tous ses aspects. « Cette condition, sur une base régulière entre l’État et les associations syndicales, permettra une concertation », estime-t-il. « Cette commission devra apporter son éclairage sur la professionnalisation du métier, la revalorisation de ce métier fondamental au devenir de toute société », renchérit-il.

« En vertu de l’administration Moïse/Lafontant, au nom des mères et pères d’Haïti, au nom du MENFP et en mon nom, je remercie tous les enseignants et enseignantes pour ce beau travail déjà effectué et pour leur attention qu’ils continuent de donner aux enfants, en les mettant à coup sûr sur la route du progrès, à travers des formations et des enseignements », a-t-il déclaré.

Woody Duffaut source le nouvelliste

Check Also

La MINUJUSTH arrive

La Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), septième mission de maintien …

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *